• 17 Le départ approchait

    17 Le départ approchait

    Notre impatience croissait au fur et à mesure des jours qui passaient et les voisins de ponton nous questionnaient souvent sur la date de notre départ.

    L’un d’entre eux était même devenu de plus en plus présent, nous empêchant de travailler sereinement, jusqu’à une petite «mise au point» qui nous permit de retrouver du calme dans notre organisation des tâches.

    Au dernier moment il y a  encore plus de travail à faire, de choses à voir et à revoir  et nous ne devions pas perdre trop de temps à discuter malgré que nous ayons aiguisé la curiosité et parfois l’admiration de nos voisins de ponton.

    Bon nombre d’entre eux aurait souhaité partir aussi, faire ce voyage vers le lointain, mais la peur et le trop de questions sans réponse les avaient découragés, se contentant de vivre leur rêve au travers de personnes comme nous, un peu inconscientes sans doute ou plus téméraires, qui partaient vers l’horizon infini.

    Thomas m’avait enseigné les premières bases de navigation mais à mesure que le jour J approchait l’angoisse de ne pas être à la hauteur dans un élément qui m’était quasiment inconnu me  titillait un peu. J’évitais de penser aux paroles de nos voisins plaisanciers qui, involontairement, m’obligeaient à me poser des questions sur le bien-fondé de cette démarche que nous entreprenions. Ils me transmettaient sans le vouloir leur angoisse et leur peur.

    Toutefois, c’était sans compter sur ma détermination profonde, sur ce désir de Liberté tant promis par mon capitaine et rien ne me ferait changer d’avis, surtout pas au dernier moment.

    Je m’étais investie moi aussi dans cette aventure et comme Thomas et moi étions soudés ensemble sur ce projet, rien  ni personne ne nous en dissuaderait.

    Si nous avions commencé à réfléchir plus profondément, à écouter les uns et les autres, il est certain que nous aurions renoncés. Beaucoup ont abandonné leur projet malgré les moyens investis à cause de cela. Nous en avons rencontré plusieurs et entendu de nombreux témoignages sur ce sujet au cours de notre navigation.

    Nous étions presque prêts. L’éolienne, les panneaux solaires et le désalinisateur étaient parés pour fonctionner. Les cartes de notre futur périple, les GPS  (en double pour prévenir les pannes), le radar et l’obligatoire et rassurante balise de détresse,  le canot de survie, les gilets de sauvetage, la radio en BLU pour les communications en longue distance, tout était en ordre de marche.

    Nous n’attendions plus que le feu vert météo pour partir de la façon la plus favorable.

    En ces périodes de fin d’hiver, même si le calendrier indiquait le printemps, la météo était particulièrement instable et n’était pas très encourageante, ce qui nous dissuadait de prendre rapidement le large. Nous devions  être encore un peu patients.

    Nous avions reçu tout l’avitaillement et je souris encore en repensant  à la vision de notre «catway» (nom des pontons d’accès aux bateaux) encombré sur une dizaine de mètres de long de piles de boites de conserves, de packs de bouteilles d’eau, de cartons de produits divers qui attendaient  d’être rangés  dans les  équipets et les coffres  de Téva. C’était impressionnant. J’interrogeais Thomas du regard, me demandant si tout allait rentrer… La ligne de  flottaison s’abaissait peu à peu au gré du chargement, frôlant la limite raisonnable mais Thomas, en  riant me rassura en me disant que ça lesterait le bateau et que c’était beaucoup mieux qu’un bateau vide.Comme je l’ai déjà dit, la confiance doit être à toute épreuve et moi, j’avais confiance en mon Capitaine et je n’eus à aucun moment à le regretter malgré certaines situations parfois assez délicates à vivre...

    Le jour J était arrivé

     

    « 16 Tiki18 Top départ »

  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Juillet à 20:49

    Le jour J comme on dit ce n'est qu'un court instant  de toute cette longue période que vous avez vécue: les préparatifs... la vie en mer ...le retour . J'imagine bien la petite pyramide des boîtes de conserve , on prend une balle et hop!! on fait tout tomber (c'était mon humour du soir)

    Je vous souhaite une bonne nuit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


.commentbody img {max-width:200px;height:auto;}